Partenariats, signature contrat assurance, Espace Schengen, assurance auto provisoireAutotempo propose des partenariats uniquement pour les agents ou les courtiers, pas pour les autres professions. Pour la délivrance d’un code : téléphonez au 06 80 30 18 53 ou écrivez à ludovicgpiat [at] gmail.com

Grossiste en assurance temporaire

Autotempo propose aux intermédiaires d’assurances un protocole de co-courtage pour un produit d’assurance automobile temporaire. Le tarif le moins cher du marché. Ces partenariats aboutissent à une relation Gagnant-Gagnant.

Un produit RC + DR

Une société d’assurances Française parmi les mieux notée (notation financière).

Concernant les sinistres : la convention IDA est acquise.

N.B : Chaque profession a ses problèmes propres. Les intermédiaires d’assurances ont le “devoir” de proposer une société qui “tient la route” et notamment sa capacité à régler les sinistres.

Depuis quelques années des offres sont faites aux intermédiaires d’assurances par des sociétés d’assurances qui n’ont pas leurs sièges sociaux en France. Ces sociétés sont en LPS, ce qui signifie Libre prestation de service. Dans la réalité les autorités Françaises ne peuvent les contrôler. Pour le consommateur en assurance, qu’il s’agisse d’assurance temporaire ou d’assurance de la construction (par exemple), de très nombreux exemples de la jurisprudence montrent qu’un intermédiaire d’assurance doit savoir ce qu’il propose à ses clients. Si la société d’assurances est douteuse, alors il doit s’abstenir.

Ainsi, cctuellement de nombreux sinistres de l’assurance construction ne seront jamais couvert par leur assureur, lequel a fait faillite ou s’est “retiré” du marché…, ce qui, sans langue de bois, signifie la même chose.

Les assureurs et les banques (entre autres) sont notées, afin que les consommateurs soient avertis. Ces consommateurs, des professionnels ou de simples particuliers, doivent avoir la possibilité de prendre connaissance du degré de solvabilité de l’assureur. Cette notation se trouve assez facilement sur le web. Il va de soi qu’une cotation très difficile à trouver est un signe “négatif” qu’il convient d’interpréter.