Ukraine : Actualité

Drapeau UkrainienCe qui se passe en Ukraine actuellement n’a pas pu vous échapper. Pratiquement tous les journaux et médias parlent de la crise ukrainienne.

Les Forces en Présence en Ukraine

Pour retrouver une crise ouverte aussi spectaculaire, il faut remonter à la deuxième Guerre Mondiale. Les Etats-Unis et la Russie veulent chacun prouver au monde qu’ils sont des puissances militaires de premier plan. Les Européens, en particulier la France et l’Allemagne tentent de régler le conflit de manière politique et diplomatique, sans grandes avancées. Chaque partie en présence semble camper sur ses positions.

Le peuple semble partagé entre ceux qui sont pro-russes et ceux qui sont pro-européens…

La reconnaissance de l’indépendance des territoires pro-russes du Donbass

Pour de nombreux observateurs, la reconnaissance par Poutine de l’indépendance de ces territoires est une avancée de plus dans l’escalade.

Les enjeux sont colossaux. On cite déjà le fameux Gazprom. En effet, la Russie est le principal fournisseur de gaz à l’Europe.

Il est évident que les européens craignaient un conflit armé aux portes de l’Europe. Actuellement, c’est fait. Des bombardements ont lieu régulièrement en Ukraine. Les civils fuient vers la Pologne, la Russie, et même la Hongrie voisine. L’afflux de réfugiés est important. L’arrivée de ces réfugiés s’organise progressivement.

Origine du Conflit

Pour les Occidentaux, le Président envahit l’Ukraine sans raison valable. On parle d’agression.

Pour les Russes, le problème c’est la stratégie d’expansion de l’OTAN. La Russie n’accepte pas que l’Ukraine entre dans l’OTAN. Cela permettrait aux forces occidentales d’installer des troupes armées aux frontières de la Russie. Il y a aussi le non respect des accords de Minsk par les occidentaux qui pose problème.

Devant cet état de fait, Vladimir Poutine a amassé des troupes armées aux frontières de l’Ukraine, attendant une réaction favorable des pays occidentaux. Face à l’escalade des tensions dans la région, et un quasi-échec des négociations diplomatiques, le Président Russe a effectué une « déclaration de guerre » le 24 Février 2022. Les troupes russes ont pour objectif de destabiliser le pourvoir Ukrainien, et notamment de faire partir le Président Volodimir Zelensky.

Soutien Européen, Américain et autres pays occidentaux

De nombreuses entités occidentales ont annoncé la mise en place de sanctions contre la Russie, et notamment son Président et d’autres personnalités au pouvoir. Il s’agit de frapper « l’oligarchie » russe au pouvoir. Plusieurs banques ont gelé les avoirs russes. Les compagnies aériennes russes ont interdiction de survoler l’espace aérien de nombreux pays. Les rencontres sportives avec des équipes russe sont annulées.

L’Union Européenne a annoncé débloquer une enveloppe de 450 millions de dollars pour acheter des armes pour soutenir l’armée ukrainienne. Bien évidemment, certains dénoncent une aide qui sort des prérogatives de l’Union Européenne. Pour rappel, la Défense fait partie des prérogatives de chaque état.

De nombreux pays ont annoncé qu’ils enverraient des armes à l’Ukraine.

Emmanuel Macron : Tentatives de Négociations en Ukraine

Le Président Macron appelle assez souvent ses homologues russes et ukrainiens. Officiellement, il s’agit de poursuivre les négociations. Il est vrai que le Président Macron est actuellement le Président en exercice de l’Union Européenne. Avec le Chancelier Allemand Olaf Scholz, il tente de négocier auprès de Joe Biden et de Vladimir Poutine, une fin du conflit armé, si cela était possible.

Mais, la position américaine semble ne pas beaucoup bouger. Le président Russe est déterminé. Il a annoncé la mise en état d’alerte spéciale des armes de dissuasion ; entendez par là, l’arme nucléaire. Il ne faut pas oublier que la Russie est la première puissance nucléaire mondiale, avec un nombre d’armes nucléaires supérieur à celui des américains.

La multiplication des sanctions envers la Russie n’arrange donc pas une situation déjà bien compliquée. Boris Johnson, au Royaume-Uni, a condamné avec des mots très durs, le comportement de Poutine. Il multiplie les discours en ce sens. Beaucoup y voit un moyen de s’échapper des scandales auxquels il doit faire face dans son pays.

Observateurs

De nombreux observateurs dénoncent le climat délétère et anxiogène relayé, entre autres, par les médias. Ils citent notamment le cas de pays comme l’Irak, la Libye, la Syrie, etc. En Irak, par exemple, les Etats-Unis ont reconnu, à postériori, que les preuves d’armes chimiques présentées aux Nations-Unies (ONU) étaient fausses. Pourtant, c’est cet argument qui a servi à justifier la guerre en Irak et l’élimination de Saddam Hussein. En Libye, les troupes occidentales ont éliminé Kadhafi faisant de la Libye un chaos encore aujourd’hui.

D’autres dénoncent l’immobilisme des Nations-Unis en Ukraine qui semblent réagir une fois que le conflit est déclenché. Pourtant, il semblerait qu’une médiation plus en amont aurait pu permettre d’éviter l’escalade ou au moins, de retarder l’intervention Russe.

Laisser un commentaire